Gaz et huiles de schiste

Le Collectif 07 Stop au Gaz et Huiles de Schiste affirme son refus de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures de roche-mère et autres hydrocarbures dits non-conventionnels (gaz et pétrole de schiste, huiles lourdes, gaz de réservoir compact, gaz de couche, sables bitumineux …) et de tous hydrocarbures dont l’extraction nécessite l’utilisation de techniques, quel que soit leur nom, nécessitant de fracturer, stimuler, acidifier ou encore de fissurer la roche et ayant pour conséquence de porter atteinte à son intégrité.

Il s’oppose à l’aberration économique, sanitaire, environnementale et climatique aux conséquences désastreuses que constituent ces projets pour les départements impactés.
Il promeut une transition énergétique, écologique et solidaire.

Le prix de revient élevé, la surestimation des gisements et des rendements, la rapidité de l’épuisement des gisements, l’évaluation démesurée de la création d’emplois et les risques élevés qui pèsent sur l’économie, la santé et l’environnement font que ce secteur est fondamentalement non rentable et dangereux.

Ces conséquences pesant sur l’environnement, la santé, la qualité de vie, l’économie agricole et touristique des territoires concernés ont motivé et justifié la colère et le refus immédiat et inconditionnel de la population.

NO GAZARAN – NI ICI NI AILLEURS – NI AUJOURD’HUI NI DEMAIN

Fin 2017, après 7 années de lutte, sont enfin abrogés, annulés ou rejetés tous les permis de l’Ardèche, du Gard, de la Drôme, de l’Isère, de Savoie, du Vaucluse, du Var, des Bouches du Rhône, de l’Hérault.

Pour autant la lutte continue car

– « Ailleurs » des permis sont en cours de validité et des demandes encore non statuées ou en cours d’instruction (une trentaine de permis valides et une quarantaine de demandes de permis).

– La loi « Hulot » visant à mettre fin à la recherche ainsi qu’à l’exploitation des hydrocarbures conventionnels et non conventionnels en France en 2040 a été votée en décembre 2017.
Si cette loi entérine la loi de 2011 en interdisant la fracturation hydraulique ainsi que les techniques similaires, interdisant de fait l’exploration et l’exploitation des gaz et huiles de schiste, elle laisse la porte ouverte à d’autres hydrocarbures non conventionnels comme les gaz de couche, les huiles lourdes et les hydrures de méthane dont l’impact environnemental et climatique est pourtant tout aussi important. Cette loi ne remet pas en cause le droit de suite, ce qui va permettre aux industriels de bénéficier du renouvellement de leurs permis ou de leurs concessions.

Site internet du Collectif 07 Stop au Gaz et Huiles de Schiste
L’actualité juridique et administrative des permis