Ardèche des Garrigues

Parce que nous n’avons qu’une seule planète bleue, il nous faut la chérir.

Le « Collectif Ardèche des Garrigues » se propose d’informer sur :
– une sortie des énergies fossiles
– la préservation du climat
– la transition énergétique et écologique

Le système fonctionnel au sein duquel s’exerce la vie sur la terre inclut la biosphère, les basses couches de l’atmosphère, l’hydrosphère et la pédosphère (mince couche supérieure de la lithosphère). Les êtres vivants y vivent en symbiose et en interdépandance. Ils y exercent une influence et participent à l’évolution. La particularité de l’homme est d’exercer désormais une influence considérable sur son milieu de vie mais aussi sur l’ensemble de la planète.

 

ACCEPTABILITÉ SOCIALE ET SERVITUDE VOLONTAIRE

Contrairement à certains discours largement relayés, que les luttes et les contestations locales seraient initiées et menées par des écologistes utopistes et/ou par une frange d’énergumènes infréquentables, la réalité sur le terrain fait au contraire apparaître une myriade de mouvements de résistance au sein desquels s’impliquent un nombre important et croissant de simples citoyens opposés à des projets inutiles et coûteux et dans lesquels les conflits d’intérêts s’opposent souvent à l’intérêt général.

Comme le mensonge et le dénigrement, le cloisonnement des luttes et leur isolement sont essentiels à ces puissants intérêts tant la convergence des luttes leur fait craindre un renforcement des contestations menant à une prise de conscience générale des questions sociales et environnementales qui pourraient s’inviter dans la démocratie nationale et territoriale.

Un « état d’urgence permanent », social et environnemental, ainsi qu’une perte de confiance dans les institutions obligent les citoyens à un engagement fort dans l’action collective afin de gagner liberté et équité.

xtophe

 

PENSÉES

Martin Luther King : Face aux lois injustes la désobéissance civile est justifiée et chacun a la responsabilité morale de désobéir.

Jean-Jacques Rousseau : La justice et l’inutilité de mes plaintes me laissèrent dans l’âme un germe d’indignation contre nos sottes institutions civiles, où le vrai bien public et la véritable justice sont toujours sacrifiés à je ne sais quel ordre apparent, destructeur en effet de tout ordre, et qui ne fait qu’ajouter la sanction de l’autorité publique à l’oppression du faible et à l’iniquité du fort.

Mahatma Gandhi : First they ignore you, then they ridicule you, then they fight you, then you win


Blog fièrement propulsé par WordPress
Pour une informatique libre, utilisez des Logiciels Libres.